Célia Houdart

Après des études de lettres et de philosophie (ENS-Ulm) et dix années dédiées à la mise en scène de théâtre expérimental, Célia Houdart se consacre à l'écriture.

Elle est l’auteur de cinq romans : Tout un monde lointain, P.O.L (à paraître en septembre 2017), Gil, P.O.L, 2015, Carrare, P.O.L, 2011Le Patron, P.O.L, 2009, Les merveilles du monde, P.O.L, 2007 et de deux essais : Georges Aperghis. Avis de tempête, édit. Intervalles, 2007, et French Riviera, éd. P, coll. Les Contemporains, 2016.

Son oeuvre comprend des textes pour le théâtre : Diva live, m.e.s. Stéphane Paquier, Vrac, Genève, Les arbres sous-marins, m.e.s. Pierre Mifsud, Festival de la Bâtie, Genève, À demi endormi déjà (Artzoyd, Scène Nationale de Valenciennes). Un livret d’opéra Fréquences (m.e.s. Fabrice Huggler, ABC de la Chaux-de-Fonds, Suisse). Ainsi que des poèmes en prose pour la danse Lagache smallaword pour Annabelle Pulcini (Les Laboratoires d’Aubervilliers, La Grande Halle de la Villette), Effroi et La Finale pour Sylvain Prunenec (CND Pantin, Ircam-Centre Georges Pompidou Festival Agora, festival NovaDança Brasilia, Tanzquartier, Vienne), Enjoy the silence avec Mickaël Phelippeau (Concordan(s)e, CND Pantin, Quartz de Brest, MAC/VAL). En juillet 2016 au Festival d'Avignon/Sujet à vif, avec Renaud Herbin (marionnettiste), elle présente La vie des formes.

Depuis 2008, elle compose en duo avec Sébastien Roux des pièces diffusées in situ : parcours sonores car j’étais avec eux tout le temps (Chartreuse de Villeneuve-Lez-Avignon, La Muse en Circuit et le Festival d'Avignon), Dérive (Biennale d’art contemporain Evento/Bordeaux) ; performance radiophonique Paysages rectangles (en collaboration avec Olivier Vadrot, Festival entre Cour et jardin) ou installations Précisions sur les vagues #2 (texte de Marie Darrieussecq, espace d’Olivier Vadrot/Cocktail Designers) (coprod. CDN Orléans/Loiret/Centre, festival d'Avignon, La Muse en circuit). Au printemps 2013 ils conçoivent le diptyque Oiseaux/tonnerre, installation pour le Puits Morandat de Gardanne et parcours sonore pour la montagne Sainte-Victoire (MP2013, AEM, GMEM-Marseille), puis La Veille, installation-performance (2013)(Césaré-Reims Scènes d'Europe)(2017)(Temple Allemand-ABC-Chaux-de-Fonds) et Nulla Dies (2014)(Parc Jean-Jacques Rousseau).
Elle a également co-réalisé un film avec Philippe Béziat Did you ever see Piedmontese hills ?, et est régulièrement invitée à mener des workshops dans des écoles d’art, en France comme à l’étranger (Beaux-Arts de Quimper, Institut français de Sendai, EnsAD, HEAD-Genève, Institut Littéraire de Bienne). Depuis 2015, elle est responsable du Studio Écritures de l'ENSCI-Les Ateliers (Ecole Nationale Supérieure de création industrielle).
Célia Houdart a été lauréate de la Villa Médicis hors-les-murs, de la Fondation Beaumarchais-art lyrique, du Prix Henri de Régnier de l’Académie Française pour son premier roman, de la bourse Orange-SACD projets innovants (2010) pour Fréquences application pour iPhone, du prix Françoise Sagan 2012 pour Carrare et du prix de la Ville de Deauville Livres & Musiques 2015 pour Gil. 

Articles/ catalogues d'artistes. Pour Graziella Antonini, Pierre Ardouvin (MACVAL), Iris Levasseur, Michaële Andrea-Schatt, Natacha Nisic, Julien Bismuth, Felicia Atkinson, Julien Sérandour (La Criée) ... Et pour les revues Le Journal des expositions, Verso, Nouveaux Regards Photographiques, Serre Chaude, Octave (Opéra de Paris)  ...